Peopl renovating the house

Donner du sens au travail par le bénévolat et les dons

Dans le rapport Global Human Capital Trends de l’an dernier, Deloitte soulignait que l’ère de l’entreprise sociale était arrivée. Un an plus tard et les entreprises sociales sont toujours plus importantes, puisque des forces grandissantes, comme les changements démographiques et les attentes changeantes des employés, continuent de pousser les entreprises vers ce modèle. Lorsqu’il s’agit d’être un employeur attrayant et d’être reconnu par votre industrie, les avantages sont grands, mais le but, la signification et l’impact social sont ce qui compte.

Les enjeux économiques, sociaux et politiques s’unissent et agissent comme une force pour que les dirigeants des RH et du monde des affaires réinventent leurs organisations avec un  » focus humain  » basé sur les principes humains : but et sens, éthique et équité, croissance et passion, collaboration et relations personnelles, transparence et ouverture.

Selon Deloitte, les PDG ont cité l’impact sociétal, y compris l’inégalité des revenus, la diversité et l’environnement, comme étant l’enjeu numéro un pour mesurer le succès. De plus, 56 % des répondants ont indiqué que l’entreprise sociale deviendra plus importante au cours des trois prochaines années qu’aujourd’hui. Un lien positif entre le fait de prendre l’initiative en tant qu’entreprise sociale et la performance financière est de plus en plus clair.

Le rapport de la Global Human Capital Trends de 2019 met en lumière dix tendances en matière de capital humain qui offrent des conseils sur les domaines dans lesquels les organisations devraient concentrer leurs efforts pour avoir un impact. Dans cette publication, nous partageons quelques-unes des conclusions du rapport afin d’éclairer les programmes de dons en milieu de travail et de bénévolat des employés.

1. Développer le leadership d’aujourd’hui et de demain 

 

 

« À l’ère de l’entreprise sociale, les gens ne sont plus convaincus que les résultats financiers sont la seule ou la principale mesure sur laquelle le succès d’une entreprise devrait être jugé ; ils jugent aussi les organisations pour l’impact qu’elles ont sur l’environnement social et physique, ainsi que sur leurs clients et les personnes qui travaillent pour et avec elles. Par conséquent, les dirigeants qui se concentrent uniquement sur l’exploitation d’un navire serré et sur la concurrence acharnée sur le marché peuvent être considérés comme trop étroits et ne sont pas pleinement engagés dans les défis de l’environnement commercial et social général. »

Dans le monde complexe et changeant d’aujourd’hui, les leaders ont besoin d’une combinaison de compétences nouvelles et anciennes pour réussir. La gestion des opérations et les résultats financiers sont importants mais insuffisants. La création d’un environnement propice à la réussite et à l’acquisition de ces compétences est cruciale, mais il existe actuellement des lacunes importantes en matière de transparence, de collaboration interne et de gestion du rendement.

Les programmes de dons et de bénévolat d’entreprise offrent une excellente occasion de combler ces lacunes :

  • En utilisant un outil qui mesure les actions et les initiatives prises par les employés, où chacun dans l’organisation peut s’impliquer et accéder à l’impact créé dans toute l’organisation – ce qui le rend transparent.
  • Favoriser la collaboration en donnant aux dirigeants et aux employés l’occasion de travailler ensemble dans le cadre de diverses fonctions pour des causes caritatives qui leur tiennent à cœur. Ces expériences partagées favorisent des relations qui permettront une collaboration qui transcende les projets.
  • Offrir une politique claire en matière de dons et de bénévolat aux employés et adapter les mesures de rendement pour encourager ces activités.

2. Passer de l’expérience de l’employé à une expérience humaine

 

« Bien que l’expérience vécue par l’employé puisse commencer en mettant l’accent sur le milieu de travail, les avantages et les récompenses, avec le temps, elle doit se concentrer sur les éléments les plus humains du travail lui-même pour vraiment créer du sens. Une véritable expérience humaine est une expérience qui donne un sens au travail et qui permet à chaque employé de contribuer de la manière la plus positive, la plus solidaire et la plus personnelle possible. »

Le concept de l’expérience de l’employé découle de l’expérience du client, où chaque interaction est réfléchie et soigneusement conçue par l’organisation pour offrir aux clients une expérience agréable et harmonieuse. Cependant, il existe des différences importantes entre les employés et les clients : Les employés ont une relation personnelle et durable avec leur employeur, leur expérience est sociale et elle exige un sens et un but.

Pour répondre à ces qualités, les organisations doivent se concentrer sur un niveau individuel, humain, qui vient du bas vers le haut. Elle exige que les organisations reconnaissent que le sens varie d’une personne à l’autre. La signification commence par la compréhension – comprendre les aspirations des employés, des clients et des autres parties prenantes – et ensuite relier le travail à celle-ci pour montrer comment il a un impact sur la réalisation de ces aspirations.

Les dons et le bénévolat en milieu de travail sont un levier important pour rendre le travail plus significatif lorsqu’il devient partie intégrante de la culture et du travail de chaque individu. Un employé peut tirer un sens de sa capacité de sortir de la routine et de faire du bénévolat pendant une journée, tandis qu’un autre employé peut tirer un sens de son perfectionnement et de l’utilisation de ses compétences pour aider à avoir un impact social en l’utilisant pour soutenir un organisme de bienfaisance. Offrir des options pour faire le bien permet aux employés de donner du sens à leur travail, d’une manière qui leur convient.

3. Personnaliser les récompenses pour répondre aux besoins des employés

 

« Dans le monde de l’entreprise sociale, où les travailleurs recherchent une signification plus profonde dans leur travail et où les organisations s’efforcent de créer un plus grand lien humain avec leurs travailleurs, les récompenses peuvent être soit une motivation incroyable, soit un sujet de débat controversé. Pour éviter cette dernière situation, les organisations doivent élargir leur vision des récompenses, engager leurs employés et entrer dans un nouveau monde du travail où les avantages sociaux et la rémunération ne sont qu’un début. »

Au fur et à mesure que le taux de chômage diminue, offrir des récompenses significatives et concurrentielles est un moyen efficace de motiver et de valoriser les gens. Les entreprises offrent à leurs employés des heures de travail flexibles, des déjeuners gratuits, des vacances illimitées et d’autres avantages pour améliorer l’environnement de travail, mais ce n’est pas tout ce qui compte pour les employés. Les récompenses devraient favoriser l’établissement d’une relation entre les employeurs et leurs employés. Et cela signifie qu’il faut adapter les récompenses aux besoins et aux désirs des individus. Cela va de pair avec le changement vers une expérience plus humaine.

Offrir aux employés l’occasion de faire du bénévolat ou de donner à des causes qui leur tiennent à cœur, et les encourager par des politiques de soutien telles que les congés payés pour faire du bénévolat ou les dons jumelés envoie un message convaincant que l’organisation est en harmonie avec leurs valeurs. L’harmonisation des récompenses n’a jamais été aussi importante qu’aujourd’hui, alors que le chômage est faible et que les travailleurs qualifiés sont rares. Les récompenses, lorsqu’elles sont bien faites, permettent aux organisations de fidéliser leurs employés et de les motiver à réaliser des performances élevées.

4. Créer une culture de l’apprentissage

 

« À l’ère de l’entreprise sociale, les organisations se rendront compte que la création et le maintien d’une culture d’apprentissage tout au long de la vie ne font pas seulement partie de leur mission et de leur but, mais que c’est ce qui donne à leurs travailleurs un sens à la fois sur le lieu de travail et en dehors de celui-ci. Et rien n’est plus personnel que ça. »

En tant que défi le mieux coté, l’apprentissage et la création d’une culture d’apprentissage continu sont essentiels. En fait, la possibilité d’apprendre est devenue l’une des principales raisons pour lesquelles les gens acceptent un emploi. Un marché du travail serré, associé aux nouvelles technologies qui modifient les emplois et les compétences requises, font de l’apprentissage et du développement une nécessité pour tous les employés de l’organisation.

Alors que l’apprentissage est de plus en plus intégré dans le travail et la vie quotidienne des gens, les possibilités d’apprendre par le bénévolat sont un complément naturel. Les organismes de bienfaisance offrent un milieu d’apprentissage positif aux bénévoles qui veulent se perfectionner tout en faisant du bien. Les employés ont la chance de travailler sur des projets concrets ayant un impact social, en développant des compétences générales et spécialisées, telles que la communication et le travail en équipe.

Il est temps d’agir

 

Le rapport de la Global Human Capital Trends de 2019 aborde un certain nombre de tendances clés qui façonnent et continueront de façonner le travail et la vie personnelle. Et il est devenu clair que le temps est venu pour les organisations d’adapter leur culture et leur état d’esprit pour prospérer à l’ère de l’entreprise sociale en la replaçant dans une perspective humaine – leur personnel – d’une manière qui soit significative. Grâce à un programme engageant de bénévolat et de dons de la part des employés, il est possible de développer un leadership collaboratif et transparent, de créer une expérience humaine, de personnaliser les récompenses et de bâtir une culture de l’apprentissage.

Pour en savoir plus sur le bénévolat des employés et les dons d’entreprise, sur l’importance de donner un sens au travail et sur l’utilité sociale de votre culture d’entreprise, abonnez-vous à notre bulletin en faisant défiler la page vers le bas.

Sources: 2019 Deloitte Global Human Capital Trends 

Partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur print
Print
Partager sur email
Email