Partage de compétences : Comment les employés de Johnson & Johnson utilisent leurs talents afin de générer un impact positif et durable

Stéphanie Grawehr
Stéphanie Grawehr juin 10, 2020

Partager ses talents afin de générer un impact positif et durable n’est pas nouveau pour Johnson & Johnson (J&J). Le programme d’engagement des employés de J&J, Talent for Good, permet aux individus de s’engager et d’aider leur communauté de plusieurs manières. Ce faisant, les employés ont également pu se développer professionnellement. A travers ce programme, J&J offre à ses employés diverses possibilités d’aider: du bénévolat de terrain au “Secondment Program” de plusieurs mois, et plus récemment, grâce au mécénat de compétences.

Nous nous sommes entretenus avec Emelie Dorlin, Senior Manager Community Impact chez Johnson & Johnson Suisse, au sujet de leur dernière initiative permettant aux employés de partager leurs compétences avec des associations locales pour des courtes missions grâce au mécénat de compétences.

Aviez-vous déjà effectué du mécénat de compétences avant de lancer vos derniers projets avec Alaya? Quelles étaient les différentes étapes?

Dans le cadre de notre initiative annuelle de bénévolat en Suisse (la Semaine communautaire), j’ai pu prendre part à des projets de mécénat de compétences, tels que l’aide aux CV ou aux entretiens pour les personnes issues de l’immigration. J’ai également pu participer à diverses activités de bénévolat, par exemple avec notre partenaire Special Olympics Switzerland.  Mon travail consiste à diriger nos partenariats avec différentes associations en Suisse tout en essayant de collaborer de la meilleure manière, en promouvant leur travail ainsi qu’en engageant nos employés, le tout en ayant un impact local.

Pourquoi avez-vous décidé de mettre en place un mécénat compétences chez Johnson & Johnson? Y avait-il un défi particulier?

Nous avions déjà quelques programmes de mécénat compétences disponibles par le biais de notre équipe Global Community Impact, par exemple, via notre “Secondment Program” donnant aux employés la possibilité de travailler pour une association sur une mission de 4 à 6 mois. Toutefois, ces programmes exigent beaucoup de temps, d’engagement et disposent de peu de places, limitant le nombre de participants.

En Suisse, nous disposons actuellement de nombreuses possibilités de bénévolat de terrain. Afin de combler ce fossé et donner aux employés la possibilité de partager leurs compétences et leur expertise professionnelle, nous avons décidé de lancer le mécénat de compétences en Suisse. Ce faisant, ce ne sont pas seulement nos partenaires qui en profitent, mais aussi nos employés avec la possibilité unique d’élargir leurs compétences tout en leur apportant un sentiment d’accomplissement – il s’agit donc d’une situation gagnant-gagnant.

Quels types d’opportunités avez-vous mis en place ?

Nous avons lancé huit missions avec quatre associations différentes basées en Suisse. Les missions variaient de la traduction de sites web à l’élaboration d’un plan pour les médias sociaux, en passant par la mise au point d’un nouveau processus de chaîne d’approvisionnement et à l’élaboration d’un business plan couvrant des études de marché, du marketing, et de la finance. Il s’agit donc d’un large éventail de missions faisant appel à de multiples compétences, parfaitement adapté aux profils diversifiés de nos employés.

Comment le mécénat de compétences s’inscrit-il dans votre programme d’engagement, Talent for Good? 

Talent for Good constitue notre stratégie d’engagement, donnant aux employés la possibilité de générer un impact positif envers la société, tout en améliorant leurs compétences et leur expertise. À ce titre, Talent for Good constitue notre stratégie ainsi qu’une façon de vivre notre credo, représentant le fondement de nos actions.

Quels sont les résultats obtenus jusqu’à présent ?

Dès son lancement, nous avons constaté un grand intérêt de la part de nos employés. Nous avons reçu un flux constant de candidatures ainsi que des commentaires positifs. Deux projets ont déjà été jumelés et lancés, et d’autres sont sur le point de démarrer. Ceux-ci pouvant être réalisés virtuellement, la date du lancement à donc été parfaite. De plus, comme la plupart d’entre nous travaillent à distance en ce moment, la possibilité de s’engager dans un nouveau projet et de soutenir une association depuis chez soi à amené un sentiment d’accomplissement et une nouvelle perspective.

Contribuer aux communautés présentes dans le monde

Pour J&J, le mécénat de compétences représentait une extension naturelle de leur programme d’engagement. Il a apporté aux employés une manière de contribuer à leurs communautés locales, tout en leur laissant le choix. De plus, le développement du travail à distance ces derniers mois a été un moyen efficace pour contribuer aux communautés présentes dans le monde.

Pour en savoir plus sur le mécénat de compétences ou la manière dont Alaya aide les entreprises à se développer et à améliorer leurs programmes de bénévolat et de dons, contactez-nous !

Engager vos employés tout en ayant un impact.

Demander un demo